Standard du gascogne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Standard du gascogne

Message par fabrice34 le Lun 4 Avr - 8:34

Standard FCI N°133 /07.08.1998 / F

BRAQUE FRANÇAIS, TYPE « GASCOGNE »


ORIGINE : France.



DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 06.05.1988.

UTILISATION : Chien d’arrêt.

CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe 7 Chiens d’arrêt.

Section 1.1 Chiens d’arrêt continentaux, type braque.

Avec épreuve de travail.

BREF APERCU HISTORIQUE : Le Braque Français se présente sous deux types différents : la grande taille « type Gascogne » et la petite taille « type Pyrénées ». Les deux types sont originaires du Sud-ouest de la France et des Pyrénées Centrales, où ils étaient restés à l’état pur.

ASPECT GENERAL : Chien d’arrêt médioligne de type braccoïde, de noble apparence, puissant, mais sans lourdeur excessive, robuste et fortement membré. Les femelles sont plus fines. La peau est souple, assez lâche.

PROPORTIONS IMPORTANTES : La longueur du museau est un peu moindre que celle du crâne.

TETE : Assez importante, mais pas trop lourde. Les lignes du crâne et du chanfrein sont légèrement divergentes.

REGION CRANIENNE :

Crâne : Presque plat ou très légèrement bombé avec un sillon central peu accentué. La saillie occipitale est peu proéminente.

Stop : La cassure du nez n’est ni noyée, ni accentuée.

REGION FACIALE :

Truffe : Le nez est gros, de couleur marron, les narines bien ouvertes.

Museau : Le chanfrein est large et rectangulaire, parfois un peu convexe.

Lèvres : Les babines sont descendues et la commissure des lèvres est assez plissée.

Mâchoires/dents : Denture complète. L’articulé en pince est toléré.

Yeux : Bien ouverts et bien enchâssés dans l’orbite, de couleur marron ou jaune foncé. Le regard est franc.

Oreilles : De longueur moyenne, attachées à la hauteur de la ligne de l’œil, pas trop larges à leur point d’attache, encadrant bien la tête, légèrement plissées et s’arrondissant à leur extrémité. Une ou deux rides verticales peuvent exister sur la joue au niveau et un peu au-dessus de l’attache de l’oreille. Les pointes des oreilles doivent atteindre la naissance de la truffe.

COU : De bonne longueur, légèrement arqué à sa partie supérieure avec toujours un peu de fanon.

CORPS :

Dos : Large, droit, parfois un peu long, mais toujours bien soutenu.

Rein : Court, musclé, légèrement harpé.

Croupe : Légèrement oblique par rapport à la ligne du dessus.

Poitrine : Large de face, longue de profil, atteignant le niveau du coude ; les côtes sont arrondies sans exagération.

Ventre : Flancs plats, ventre peu relevé.

QUEUE : Généralement écourtée et continuant bien la convexité de la ligne de la croupe, quoique la queue longue, si elle est bien portée, ne soit pas un défaut pas plus que la queue courte de naissance.

MEMBRES

MEMBRES ANTERIEURS : Bien d’aplomb, larges et musclés.

Epaule : Très musclée et moyennement oblique.

Bras : Fort et bien musclé.

Coudes : Au niveau du sternum.

Pieds antérieurs : Doigts serrés et bien arqués donnant un ensemble compact, presque rond ; ongles forts ; coussinets bien charnus.

MEMBRES POSTERIEURS : Bien d’aplomb.

Cuisses : Bien gigotées.

Jambes : Musclées.

Jarret : Moyennement coudé.

Métatarse : Assez court.

Pieds postérieurs : Compacts, presque ronds.

ROBE

POIL : Plutôt gros et bien fourni ; plus fin à la tête et aux oreilles.

COULEUR :

· Marron.

· Marron et blanc.

· Marron et blanc, fortement moucheté.

· Marron marqué de fauve (au-dessus des yeux, aux babines et aux membres).

TAILLE : Mâle : 58 à 69 cm,

Femelle : 56 à 68 cm.

Taille recherchée : 61 à 63 cm.

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

· Chien trop lourd ou trop léger.

· Saillie occipitale trop prononcée.

· Babines trop épaisses ou pas assez descendues.

· Yeux ronds à cause de l’exagération des arcades zygomatiques et sus-orbitaires.

· Oreilles plates, trop courtes ou trop papillotées.

· Ventre levretté.

· Pieds écrasés.



DEFAUTS ELIMINATOIRES :

· Lignes du crâne et du chanfrein convergentes ou trop divergentes.

· Nez double, truffe fortement ladrée.

· Prognathisme supérieur ou inférieur.

· Entropion, ectropion ; ladre à la naissance des paupières.

· Absence de queue, (anourie).

· Syndactylie, polydactylie, adactylie.

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

fabrice34

Messages : 589
Date d'inscription : 01/04/2011
Age : 52
Localisation : St André de Sangonis ( 40 kms de Montpellier)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Standard du gascogne

Message par frederic_bouyer le Mar 12 Avr - 8:16

Le Braque Français

La particularité du Braque Français type pyrénée est qu’il est difficilement domptable ou mécanisable comme les races anglaises.
Son dressage doit se faire avec douceur, justesse et fermeté. « Nos chiens veulent comprendre d’eux-mêmes ce que l’on désire d’eux, mais ont en général l’inconvénient de mal « encaisser » les brutalités.
Ils se déclarent immédiatement et se dressent presque seuls pour faire plaisir à leur maître, mai ils admettent mal de ce dernier, les punitions qu’ils croient imméritées ».Le travail de nos chiens ne doit ressembler vraiment ni à celui du pointer, ni à celui du braque allemand.


Le Braque Français était d’après Sélincourt : «un chien d’assez haute taille et de format robuste, tête grosse, oreilles longues, museau carré, nez gros, lèvres pendantes, cou épais, pelage blanc avec des taches brunes».
Désormais de taille moyenne (47 à 58 cm pour les mâles et 47 à 56 cm pour les femelles), le Braque Français est un chien polyvalent, impétueux et rapide, capable de s’adapter à tous les biotopes et à toutes les chasses.
Chien d’arrêt, il excelle à la chasse à la bécasse au bois et au perdreau en plaine, mais il s’avère être également un bon retriever et affectionne particulièrement la chasse au marais.
Son défaut de chien d’arrêt est sans doute d’aimer aussi le gibier à poil et de le chasser parfois comme un chien courant.

N’ayant rien à envier à son cousin britannique « le Pointer », sa quête est étendue, ouverte et adaptée au terrain qui s’offre à lui. Sa soif de recherche de gibier le pousse parfois à avoir une amplitude de quête importante.
Mais peu importe, son arrêt est toujours ferme et il travaille avec intelligence. C’est un nez puissant et chaud, et il ne craint pas la chaleur. C’est également un excellent broussailleur qui ne craint ni les épines, les friches et les broussailles.

_________________
Horum omnium fortissimi sunt Arvernae! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

frederic_bouyer
TEAM FFF
TEAM  FFF

Messages : 1867
Date d'inscription : 31/03/2011
Age : 56
Localisation : Bougnat-land

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum